Guide Silo

Coop de France - métiers du grain

Chemin : conservation séchage > séchage > l'évaporation de l'eau des grains et le fonctionnement des séchoirs

Recherche

ok

Principe de fonctionnement des séchoirs

Les séchoirs industriels proposés aux organismes stockeurs sont depuis vingt ans des séchoirs continus à colonne, avec recyclage d'air.

Animation séchage
(cliquez sur l'image pour voir l'animation)

L'air de séchage est distribué par des canaux noyés dans la masse de grain parfois appelés dièdres (figure ci-dessous). L'air usé est repris de la même façon. Les nappes de canaux noyés d'air chaud et d'air usé sont alternées de telle sorte que l'air circule verticalement, alternativement dans le sens de descente du grain (co-courant) puis dans le sens contraire (contre-courant) selon l'endroit considéré.

principe de sechage
Principe de séchage par canaux noyés (Doc. LAW).

Le grain humide est introduit en partie haute du séchoir et descend par gravité. Un dispositif d'extraction, en partie basse, permet de contrôler le débit de grain sec et donc le temps de séjour du grain dans le séchoir.
Au cours de son transit vertical, le grain traverse successivement deux zones de séchage alimentées en air chaud puis une zone de refroidissement alimentée en air atmosphérique.

L'air de la zone de séchage la plus basse (correspondant à la fin du séchage) est de l'air neuf pris à l'extérieur et réchauffé par passage sur un brûleur en "veine d'air".

L'air usé issu de la zone basse est réchauffé par passage sur un second brûleur en "veine d'air"; c'est ce mélange d'air dit "recyclé" qui alimente la zone de séchage la plus haute (correspondant au début du séchage). Il doit être finement filtré avant d'être réchauffé, pour réduire les risques d'incendie dans le grain.
Les combustibles utilisés sont presque exclusivement les gaz de pétrole et le gaz naturel.
La température et le débit d'air de séchage sont plus élevés en partie haute qu'en partie basse.